FOIRE À QUESTIONS

Si toutefois, vous ne trouvez pas la réponse à votre question, n’hésitez pas à nous contacter ici.

Doit-on forcément rester assis et immobile pour s’entrainer ?

Les exercices peuvent être fait de façon formelle (assis, immobile ou en mouvements), l’on se consacre pendant un temps donné uniquement à cela.

Une autre possibilité est de profiter de nos déplacements, d’activités manuelles, de conversations, de contacts avec la nature… pour créer une occasion de ramener intentionnellement l’attention sur ce que nous vivons, sans jugement, ni analyse.

Finalement tout ce que nous faisons moment après moment peut être un temps de pleine conscience, ce changement d’habitudes s’instaure pas à pas avec l’entraînement régulier pour devenir un art de vivre en conscience.

La méditation de pleine conscience est elle une mode ?

Cette pratique répond au besoin de notre cerveau de vivre dans l’instant, à une époque de sur-information et de sollicitation intellectuelle intense.

Dans les années 80, les urbains se sont mis à courir et à faire de la gym face à la sédentarisation du travail : plus de temps passé derrière un bureau nous a obligé à trouver ailleurs notre équilibre physique.

Avec la numérisation de nos activités et l’accélération de nos vies, une pratique équilibrant nos activités mentales devient indispensable et le restera tant que nous vivrons ainsi.

Le fait que depuis 30 ans, les bénéfices de l’entrainement à la pleine conscience aient pu être validés par de nombreuses études contribuent à son développement grandissant aujourd’hui.

À compléter

À compléter

À compléter

À compléter

À compléter

À compléter

À compléter

À compléter